Toxique Trottoir

 

 

Toxique Trottoir a pour mandat de créer des projets artistiques en espace public qui participent au développement d’une société plus solidaire. La compagnie propose aux citoyens des rencontres qui entre théâtre, clown et poésie transforment le rapport au quotidien, à la ville et à celui de la représentation.

Réalisations de la compagnie

 

Toxique Trottoir a une forte vocation d’intégration sociale. La compagnie est finaliste du 35e Grand Prix du Conseil des Arts en 2020 pour une année exceptionnelle au cœur de la mobilisation citoyenne grâce à ses projets de médiation culturelle ainsi que son spectacle Aquaphonie. L’organisme reçoit en 2014 le Prix mosaïque Art et Culture de Rosemont pour souligner l’excellence de son travail et sa contribution au développement culturel et social du quartier où elle ancre de nombreux projets depuis 2008.  

Avec plus de 1600 représentations à son actif, Toxique Trottoir présente aussi ses créations dans les plus prestigieux évènements du Canada et des États-Unis. Les festivités du 375e de Montréal, Les corporations des fêtes du 400e de Québec, Les Olympiades de Vancouver, Les fêtes du 475e de Gaspé, le Burlington Waterfront festival, Scène Québec du Centre National des Arts à Ottawa, le Musée des Beaux Arts et celui de la Civilisation de Québec, Le Festival International d’été de Québec, Montréal Complètement Cirque, le Festival Juste pour Rire et le Cirque du Soleil ont notamment accueilli l’organisme dans le cadre de leur programmation.

Dossier de presse

 

Les propositions artistiques:

 

Pionnière des arts de rue au Québec, les spectacles de Toxique Trottoir célèbrent l’imaginaire. Spectacles déambulatoires ou spectacle de rue en fixe, l’espace public se réinvente par la présence de ces créations insolites.

 

Le chant de l’arbre / AquaphonieLes Kraas / La famille Botero