Dans son salon

Dans son salon voit officiellement le jour en 2013, avant de devenir une compagnie en novembre 2016. Les membres actuels de l'organisme sont Karenne Gravel, Emmalie Ruest, Marijoe Foucher, Liane Thériault et Benjamin Prescott La Rue.

L'histoire de la compagnie débute par la rencontre d'Emmalie Ruest et de Karenne Gravel au département de danse de l'Université du Québec à Montréal. Dès la fin de leurs études en 2011, elles créent des œuvres scéniques dans lesquelles elles se mettent en scène. Une pratique de création collective nait grâce à leurs nombreuses affinités artistiques. En 2013, de nouveaux membres se joignent au collectif, permettant la réalisation de plusieurs projets de vidéodanse.


Démarche artistique

Dans son salon favorise la collaboration artistique autour de projets ludiques et chorégraphiques. La compagnie crée des spectacles pour la scène et pour des espaces non conventionnels, mais cherche également à développer sa propre approche en vidéodanse.

Leurs propositions sont autodérisoires et servent de soupape à l’expression de critiques envers certaines conventions sociales. Elles défendent un humour absurde, inspiré parfois du clown et de l’art grotesque, parfois plus subtil et s’articulant autour des non-sens de la vie quotidienne qui s’avèrent souvent nuisibles et sournois. En ce sens, elles cherchent à questionner et analyser leurs propres penchants esthétiques, sans censure, afin de comprendre leurs désirs et pulsions profondes.

Le travail de Dans son salon est inspiré d'exotisme et d'éléments kitsch – artéfacts qui frappent automatiquement le regard, l'imaginaire et les sensations. Au cœur de ses recherches se meuvent une fascination autour du kitsch, autant anthropologique qu'artistique, ainsi qu’une volonté de comprendre le phénomène.